La Haute-Bretagne en suivant le canal D’Ille-et-Rance c’est un peu la thérapie du bien-être. La décompression assurée en combinant nature et découverte. Au menu, rando, vélo, bateau, kayak et petits lits douillets ! Et le final est grandiose.

 

 

Nuit douce sur toue cabanée

Pour notre première étape, nous avions rendez-vous au bord du canal, à Hédé, dans une toue cabanée. Vous ne savez pas ce que c’est ? Nous non plus. Il s’agit en fait d’un bateau de pêche fluviale, transformé ici en hébergement hyper convivial. Une grande plateforme, très confortable, comme un salon, permet de prendre l’apéro et de se restaurer en plein air. La nuit, nous nous sommes glissés dans notre lit douillet. Le réveil par le clapotis de l’eau et le chant des oiseaux est un enchantement.

 

 

Le canal et les 11 écluses

Le lendemain, nos hôtes, Catherine et Guillaume, nous ont mis à disposition des vélos et nous avons roulé le long du canal vers le site des 11 écluses.

 

Edifiées sur 2 km environ elles permettent aux bateaux de franchir un dénivelé de 27 mètres !  Très esthétiques et graphiques, elles sont construites en harmonie avec les maisons éclusières, le tout dans une nature généreuse et des jardins superbes. On a eu un vrai coup de cœur pour ce site des 11 écluses. On vous le conseille vivement.

 


Remontés sur nos vélos, nous avons mis le cap sur Saint-Domineuc pour 13 km de balade bucolique le long du sentier de halage qui borde le canal. Un vrai moment de détente et de nature pour atteindre la base nautique. Attention, ici place au kayak !

 

 

Tout petits sur notre kayak

En quelques minutes, on est passé du vélo au kayak, pour remonter le canal en direction de l’écluse de Couadan. Quelques coups de pagaie plus tard (30 minutes) nous voilà face à l’écluse. Impressionnante ! En kayak face à une écluse de cette dimension, on se sent tout petits.

 

 

Une maison d’hôtes en bord de Rance

Dernière étape de la journée, dans une maison d’hôtes sur les bords de la Rance (le fleuve, cette fois-ci), la bien nommée Au Gré du Vent, près du village de Pleurtuit. Une belle bâtisse de 1850 décorée avec goût. On s’est senti tout de suite en vacances dans une ambiance romantique et marine. Le lendemain, petit-déjeuner aussi pantagruélique qu’excellent.

 

 

Un fleuve très maritime

Il n’en fallait pas plus pour faire le plein d’énergie et partir explorer les rives de la Rance. Ici le caractère maritime du fleuve s’affirme avec des paysages qui évoluent selon la marée. On pourrait rester des heures à les observer, tant les changements sont importants.

 

 

On oubliait presque… on a fait une rencontre inattendue avec Joséphine, un phoque gris, qui a élu domicile dans les eaux de la Rance !

 

Le village où le pêcheur est roi

Dernière étape, le village de pêcheurs de Saint-Suliac, classé parmi les plus beaux de France. Pas étonnant ! Les maisons et ruelles n’ont guère changé depuis leur construction et le cadre en bordure du fleuve est magnifique. Les façades des maisons sont habillées de filets de pêcheurs et donnent une ambiance étonnante à ce petit bourg.

 

 

En rejoignant le mont Gareau (73 m de haut !), puis l’oratoire de Grainfollet, on profite d’une perspective sur la Rance, les plages et les villages. Un peu plus loin, la mer s’annonce déjà. Magnifique !

 


Ce week-end au fil de l’eau, au cœur de l’Ille-et-Vilaine nous a transportés, merci à ses paysages et à nos hôtes. On a passé un séjour incroyable.

 

 

 

VÉCU PAR ADELINE ET TONY

La photo et l’écriture sont leurs deux passions.

Suivez leurs petites escapades et voyages au bout du monde sur leur blog : onmetlesvoiles.com.

 

PRÉPAREZ VOTRE THÉRAPIE DU BIEN-ÊTRE

  • Tous les hébergements à proximité du canal d’Ille-et-Rance.
  • Toutes les idées de balades en Haute-Bretagne.
Blog Stories