Ce coin de Bretagne sud est un trésor naturel que l’on a découvert à vélo, en canoë et à pied. Au menu du week-end : le canal de Nantes à Brest, un parc de menhirs et une multitude d’activités pour se relaxer.

La « super complète » activités

La galette de blé noir « complète », c’est œuf, jambon fromage. Multipliez par deux et vous avez la « super complète ». Remplacez les ingrédients par du vélo, du canoë et de l’escalade, et vous obtenez la « super complète », dans la catégorie sportive, cuisinée par les « défis de l’Oust ».

Rendez-vous à Redon pour cette journée bien garnie d’une triple ration d’activités. Pile poil ce dont nous avions besoin : faire un peu de sport, explorer la nature et voir de belles choses.

 

 

Nous voilà partis pour 9 km à vélo depuis Redon jusqu’à l’île aux Pies par le chemin de halage du canal de Nantes à Brest. Tranquille et bucolique ! Un petit air de bonheur ce canal !

Une fois à l’île aux Pies, on a lâché le guidon pour grimper dans un canoë. On file sans bruit le long des méandres du cours d’eau, on risquerait de déranger la nature ! Un petit air d’Amazonie ce décor, vous ne trouvez pas ?

Troisième étape, on prend un peu de hauteur dans un parcours d’accrobranche, le long d’une paroi rocheuse : ça ressemble à de l’escalade pour débutant. La récompense ? Un merveilleux paysage qui ferait presque oublier qu’il faut rentrer.

Sur le chemin du retour nous reprenons des forces avec une bonne crêpe et une bolée de cidre dans une petite adresse qui se tient sur la rive du canal. Champêtre !

Allons à Redon

En fin de journée, c’est quartier libre pour explorer Redon, petite ville fleurie bien agréable. Les ruelles bordées de maisons à pans de bois, joliment restaurées, nous font remonter le temps. Dominant la ville, la majestueuse abbaye Saint-Sauveur mérite aussi un détour. Même si la mer est située à 42 km à vol d’oiseau, la ville est un grand port. Ici les plaisanciers remontent la Vilaine ou le canal de Nantes à Brest pour trouver refuge. On les comprend !

 

 

Le lendemain, nous avons repris notre voiture pour explorer d’autres sites le long de la Vilaine, en particulier le pont du Grand Pas à Maupertuis et le viaduc ferroviaire de Corbinières. Mais c’est surtout l’adorable chapelle Sainte-Agathe à Langon qui nous a le plus impressionnés. Sans aucun doute l’une des plus petites et plus anciennes de France.

 

Applaudir devant les menhirs

On a poussé jusqu’à Saint-Just, à 20 km au nord de Redon, où se trouve le site mégalithique des Landes de Cojoux. C’est le second de Bretagne en taille, après celui de Carnac.

On a suivi un sentier pédestre pendant 2 heures qui traverse une forêt de chênes le long d’un ruisseau (étang du Val). À différents endroits, des affleurements rocheux permettent de prendre un peu de hauteur pour admirer le site mégalithique dans sa globalité. Voir ces alignements de menhirs et les allées couvertes et se dire que le site était peuplé il y a 7 000 ans, c’est impressionnant.

 

 

Pour conclure ce week-end, il faut dire un mot sur notre hébergement, la Grand’Maison à Brain-sur-Vilaine. Un vrai coup de cœur ! A la fois chambre et table d’hôtes, l’adresse est située dans une belle et élégante bâtisse du XVIIIe siècle. La maîtresse de maison est fine cuisinière et le jardin qui descend jusqu’à la rivière est un ravissement. Un bonheur !

VÉCU PAR

Claudia et Clément alias Clo & Clem, voyageurs nomades autour du monde.

À suivre sur leur blog :  www.untoursurterre.fr

 

 

POUR PRÉPARER VOTRE WEEK-END

 

Blog Stories